Navigation dans les catégories

Non classé

Non classé

Synthèse des mesures votées en commission permanente du 17 Mai 2017

Retour sur nos principales décisions et nos actions fortes et ciblées pour améliorer la qualité de vie des Franciliens :

Lycées : La Région s’engage et vote une aide de  1 080 879 € pour introduire une alimentation bio dans les cantines de 83 lycées franciliens dont les lycées Eugène Delacroix à DRANCY et Louis Michel à BOBIGNY.

Bouclier sécurité : Nous votons 2,3 M€ pour sécuriser 58 lycées franciliens dont ceux de Bobigny et du Bourget.

Nous continue aussi  d’investir pour mieux protéger les franciliens et aider les communes en votant 2 050 337 € pour financer des  équipements de polices municipales, de la vidéo-protection, des portiques de sécurité. Pour équiper la police municipale, nous avons ainsi attribué 19 500 € à Bobigny  et 16 950 € à Drancy pour équiper nos polices municipales et 58 200 € à Drancy pour installer de la vidéo-protection sur notre territoire.

Urbanisme : La Région veut soutenir la qualité architecturale sur tous les territoires. Nous votons une aide de 590 800 € pour les 11 premiers lauréats du concours « Dessine-moi le Grand Paris de demain»

Aménagement urbain : Dans le cadre de la nouvelle politique des contrats d’aménagement régionaux, la commune de Drancy bénéficiera de 1,5 M€ pour la construction et la rénovation énergétique de l’école élémentaire et du centre de loisirs Jules Ferry ainsi que pour la création de 6 nouvelles classes dans l’école Jean Macé.

La Région développe l’urbanisme transitoire près de chez vous : près d’1 M€ voté pour financer 7 projets dont 82 500 € pour le projet de création d’une ferme mobile de La Sauge à Bobigny

Sports et Loisirs : La Région pense aux jeunes Franciliens qui ne partent pas en vacances cet été  et vote 227 481 € pour la mise en place de Villages sportifs et culturels dans 7 îles de loisirs cet été. 177 900€ ont été attribués à la commune de Bobigny pour transformer le revêtement engazonné du stade Auguste Delaunay en Terrain synthétique pour faciliter la pratique du sport

Logement : nous venons d’allouer 1,2M € pour créer 153 logements pour des jeunes, étudiants, apprentis et  11, 3 M€ pour construire 1 157 logements sociaux en Île-de-France.

Dans le secteur de l’apprentissage, la Région confirme son engagement et alloue 30 M€ pour le dispositif « Avenir Jeunes », mobilise 7,4 M€ pour les 8 écoles franciliennes de la 2e chance et vote 992 000 € pour rénover 3 CFA franciliens dont le CFA du Garac à Argenteuil et le CFA du bâtiment et des Travaux publics de Saint-Denis.

En matière de développement économique, la Région continue d’investir  6,8 M€ pour soutenir et accompagner les TPE / PME . Avec 155 000€ nous créons la 1ère Smart Week pour le numérique francilien !

Enfin, la culture partout et pour tous est une priorité pour la Région : nous venons de voter 121 100 € pour participer à la création de centres culturels au Bourget (93), à Chelles  et à Paris.

 

 

Non classé

8 mars : Journée internationale des droits des femmes

« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devez rester vigilantes» – Simone de Beauvoir

Il y a 40 ans,  les Nations unies officialisaient la journée, invitant tous les pays de la planète à célébrer une journée pour les droits des femmes.

Pourtant, les droits des femmes sont un combat de tous les jours.

Les valeurs humanistes et de progrès social qui m’animent, m’engagent à faire, avec l’UDI, des propositions concrètes pour améliorer l’égalité professionnelle entre les  femmes et les hommes, pour encourager les femmes à entreprendre et à créer leur propre activité, pour agir contre toutes les formes de violences faites aux femmes.

10 propositions pour faire progresser la place des femmes dans la société : http://urlz.fr/4VD7

A la Région, nous nous engageons aussi concrètement pour l’égalité homme-femme : soutien aux femmes dans le sport, subventions conditionnées au respect de l’égalité homme-femme, lancement d’une cellule d’alerte « anti-harcèlement ».

L’engagement de la Région est une réalité : Le Women’s Forum aura lieu cette année en Ile-de-France.

En 2016, nous avons également soutenu les associations utilisant le testing pour identifier les cas de discrimination et doublé le nombre de logements sociaux réservée aux femmes victimes de violences.

Editos, Événements, Non classé

Faire du Conseil Régional une collectivité d’investissement

salini_region_iledefrance

Les 6, 7 et 8 avril dernier, j’ai présenté aux conseillers régionaux d’Ile-de-France  le premier budget 2016 de la nouvelle majorité de la Région Ile-de-France. Nous avons dû construire ce budget, malgré une situation financière régionale contrainte par le recul des recettes – notamment la baisse de 140 millions d’euros dont 76 M€ de DGF, cette année – et les conséquences d’une dépense publique non maîtrisée depuis 2010.

Mais, contrairement, à la précédente majorité, nous avons décidé de maitriser notre emprunt, d’augmenter de 70 millions d’euros le montant des investissements tout en réalisant 120 millions d’euros d’économies.En commandant un audit financier et juridique sur la situation du Conseil régional, j’ai souhaité disposer d’un état des lieux précis de finances de la Région.

Et le constat est alarmant ! L’étude observe une « nette dégradation de la santé financière de la collectivité depuis 2010 » ainsi qu’une augmentation de la dette de plus de 53%. Résultat : La Région Ile-de-France est la troisième Région la plus endettée des régions françaises.Pourtant, nous avons décidé avec Valérie Pécresse de faire des préoccupations quotidiennes des Franciliennes et des Franciliens, notre priorité. Notre politique se concrétisera principalement en matière de transports, d’éducation, de culture, de développement économique et de sécurité.Nous avons décidé de tourner la page des pratiques opaques et clientélistes du passé qui, nous le savons, sont trop souvent sources de profondes inégalités.

Des arbitrages ont dû être effectués, mais lors des choix difficiles que nous avons dû faire, j’ai toujours gardé à l’esprit  les engagements que j’avais pris : des mesures concrètes, de proximité, équitables et justes. Après d’âpres négociations engagées avec le Premier ministre, nous avons réussi à  sauver, pour cette année,  le Pass Navigo à tarif unique sans augmentation d’impôts !

Lors de la séance plénière consacrée au budget 2016, les élus UDI ont fait évoluer les politiques régionales sur des sujets que nous considérons comme fondamentaux : L’environnement, la culture ou encore l’action sanitaire et sociale.Les élus du groupe UDI ont permis d’augmenter de 15% les investissements dans les énergies renouvelables thermiques et électriques. Dans le domaine de la culture, nous avons renforcé le soutien de la Région en faveur du spectacle vivant, du cinéma et du livre.Nous avons abondé le budget  sur les politiques d’information et de prévention en matière de sexualité, de contraception et d’IVG.

Et, soucieuse des deniers publics, notre famille politique a également obtenu qu’un audit financier du STIF soit réalisé.Ce premier budget 2016 que j’ai eu l’honneur de préparer et présenter, est un budget maitrisé financièrement, ambitieux et responsable, garantissant la mise en œuvre de nos priorités et respectant les engagements que nous avons pris devant les franciliens.

Je tiens à exprimer mes remerciements à  l’administration qui a travaillé sans relâche à la préparation de ce budget dans un temps très contraint ainsi qu’aux membres de l’exécutif qui ont su faire preuve d’une grande responsabilité face à la situation dans laquelle se trouve la région.Construit dans un contexte contraint, il est une première étape pour préparer l’avenir de notre Région.

Stéphane Salini

Retrouvez le discours que j’ai prononcé à l’occasion de la séance du vote du budget

 

Non classé

Orientations budgétaires 2014 : que le Préfet place le département sous tutelle !

Voici le texte intégral de mon intervention au Conseil Général le jeudi 13 février dernier concernant les orientations budgétaires du Département pour 2014. Vous pourrez retrouver l’ensemble de la séance en images sur http://www.seine-saint-denis.fr/Seance-du-13-fevrier-2014.html

 
Monsieur le Président, mes Chers collègues,

 

Depuis mai 2012, vous semblez découvrir l’ampleur de la crise économique, de l’augmentation du chômage, de celle des bénéficiaires des allocations de solidarité. Enfin une nouveauté cette année, vous semblez découvrir l’importance de la dynamique des entreprises en vous félicitant de voir la Seine-Saint-Denis 1er département d’Ile-de-France en termes de création d’entreprises, et l’importance de voir de grandes entreprises s’y installer. Puisque vous semblez vous y intéresser, permettez-moi de vous suggérer de réfléchir à deux questions qui devraient vous interpeller :
  • d’une part, comment se fait-il que nous soyons n°1 en matière de création d’entreprises, et que le chômage et les bénéficiaires de minima sociaux continue d’augmenter en Seine-Saint-Denis ?
  • d’autre part, comment se fait-il que les grandes entreprises venant s’installer ici choisissent toues le même secteur géographique limité autour de deux ou trois portes du périphérique ?

 

Les réponses me semblent simples.

Lire la suite

Non classé

Non à la disparition de notre Seine-Saint-Denis !

Avec 24 voix contre et seulement 16 voix pour, le Conseil général de Seine-Saint-Denis vient de donner un avis négatif au projet de décret du Premier Ministre sur le redécoupage des cantons de notre département.

Les groupes UDI, UMP et Front de Gauche ont mis leurs actes en conformité avec leurs déclarations : le Parti Socialiste, grand ordonnateur de la mascarade électorale que constitue ce nouveau découpage des cantons est encore minoritaire en Seine-Saint-Denis, il l’a prouvé ce matin.

Mais en 2015, il pense avoir une majorité absolue de sièges grâce cette réforme dont le seul objectif vise à asseoir l’hégémonie du PS, pour avoir les mains libres et faire disparaître notre département dans Paris Métropole avec leur amis PS parisiens… Triste vision pour les habitants de Seine-Saint-Denis que l’on va priver de la dernière arme qui nous reste : la parole !

Voici la version intégrale de mon intervention de ce matin en séance plénière du Conseil général : Lire la suite

Non classé, Presse

Culture : Avignon plutôt que Bobigny !

Le Parisien du 11 juillet annonçait avec un titre sans ambiguïté l’abandon par le Conseil général d’un festival de théâtre à Bobigny, comme cadeau pour son 25e anniversaire… Aucune subvention n’est due à personne pour l’éternité, c’est certain. Mais les coïncidences éclairent parfois cruellement l’action de l’exécutif socialiste du Conseil général.

Alors que le vice-président chargé de la culture, Emmanuel Constant, reproche à « Théâtres au cinéma » de Bobigny d’être « trop ancrée localement et (…) ne s’est pas développée au niveau départemental » il envoie très largement deux jours avant une invitation à un cocktail à Avignon le 15 juillet au restaurant le Bain-Marie, puis à un débat le lendemain au théâtre de la Parenthèse, toujours à Avignon…

Pour le coup, c’est sûr, le festival d’Avignon c’est développé bien au-delà du département de la Seine-Saint-Denis dans lequel il n’est pas ancré du tout. Mais pour organiser des cocktails et des débats à près de 700 kilomètres de Bobigny, rien n’est trop beau…

CG théâtre cinéma juillet 2013

Invit Avignon

Non classé, Presse

Le flou sur le foot !

Les annonces du mois de mai du vice-président communiste du Conseil général chargé des sports, Azzedine TAIBI, avait soulevées l’émotion et l’incompréhension à Aubervilliers, Drancy, Noisy-le-Sec, Villemomble : moins 50 % de subvention pour les clubs de foot de CFA dès la rentrée, et plus rien en 2014…

Début juillet le Président socialiste reçoit – on décide d’abord, on rencontre ensuite, c’est la méthode de l’exécutif socialiste… – les présidents des clubs et les représentants du district de Seine-Saint-Denis et de la Ligue d’Ile-de-France. Résultat ? « On se revoit en septembre et on en reparle »…

Foot Parisien 10 juillet 2013

Faut-il que les clubs aient encore une illusion quant à leur avenir ? Personnellement je n’y crois pas. A preuve, le seul club qui échappe aux économies du Conseil général c’est le Red Star de Saint-Ouen, au motif d’une convention particulière axée sur l’insertion sociale, et qui lui vaut une subvention de 190 000 € par an . Voilà la texte intégral de l’article 3 de cette convention entre le Red Star et le Conseil général. Chacun jugera de la profondeur des engagements demandés, et de son exceptionnelle singularité avec ce que font les clubs d’Aubervilliers, de Drancy, de Noisy-le-Sec et de Villemomble…

Article 3 : Engagements de l’association

Le Groupement Sportif (Red Star) s’oblige à réaliser des actions visant à développer, au titre des missions d’intérêt général :

– la formation, le perfectionnement et l’insertion scolaire et professionnelle des jeunes sportifs évoluant dans les centres de formation (article 15-4 de la loi n°84-610 du 16 juillet 1984 modifiée),

– la participation de jeunes à des actions d’éducation, d’intégration ou de cohésion sociale (intervention auprès de scolaires ou de publics en difficulté, actions d’animation),

– la mise en oeuvre d’actions visant à l’amélioration de la sécurité du public et à la prévention de la violence dans les stades et les installations sportives, lors de manifestations sportives.