Archives mensuelles

juillet 2018

À la une, Région Ile-de-France

Commission Permanente du 4 juillet 2018 : C’est voté !

Notre travail à la Région se poursuit et le 04 juillet dernier, nous avons examiné 92 rapports et attribués 771 M€ de subventions et d’aides aux projets franciliens.

Plus de 23 millions d’euros iront en soutien aux projets et aux investissements d’avenir pour les séquano-dyonisiens.

Mise en œuvre immédiate de notre stratégie Région Solidaire votée la veille 

  • 250.000 € votés pour soutenir des enfants et leurs familles en situation de grande précarité.
  • Lutte contre les déserts médicaux : près d’1,2 M€ sont mobilisés pour renforcer l’offre de soin dans les zones en pénurie et financer 18 projets dont la création de 7 maisons de santé
  • 5,42 M€ pour la création de 730 logements dédiés aux jeunes travailleurs, étudiants et apprentis franciliens
  • 10,8 M€ votés pour créer plus de 2.570 logements sociaux et accueillir près de 6 000 personnes.

La Région s’engage  encore massivement dans la Révolution dans les Transports  

432 M€ attribués dont :

  • 167,7 M€ pour moderniser et renouveler le matériel roulant
  • 23,6 M€ pour l’électrification de la ligne P

Attractivité, Emploi et Formation

104 M€ sont affectés dont:

  • 32 M€ pour financer des places de formation supplémentaires en particulier pour aider les jeunes sans qualification à construire leur projet professionnel
  • 12 M€ votés pour la prime de 1000 € versée aux employeurs d’apprentis
  • Pour les formations sanitaires et sociales, nous mobilisons 7,3 M€ pour les bourses des étudiants
  • Pour la sauvegarde des commerces de proximité : 360.000 € sont votés en faveur de 9 projets en grande couronne.

Éducation, Environnement et Culture, des enjeux d’avenir !

  • 70,4 M€ sont mobilisés pour la rénovation et les aides en faveur des lycées
  • 6,6 M€ sont votés pour financer 11 opérations de géothermie, bio-méthanisation, réseau de chaleur…
  • 3,5 M€ sont votés pour soutenir le Chœur Vittoria, l’Orchestre national d’Île-de-France, l’Arcadi (arts de la scène et de l’image) et le FRAC (Fonds régional d’art contemporain).
  • 30 nouveaux sites franciliens viennent de se voir attribuer le label Patrimoine d’intérêt régional dont le cinéma L’Étoile à la Courneuve (93).

Changeons d’Air ! notre dispositif Fond Air-Bois

Cette aide permet aux particuliers de remplacer leur veille chaudière à bois  par un équipement plus moderne et surtout moins polluant.

Lors de cette séance, nous avons fait adopter à l’unanimité notre amendement UDI qui permet d’étendre cette aide à toute l’Île-de-France.

 

À la une, Région Ile-de-France

La Région s’engage : Plan Énergie-Climat et Région Solidaire.

Le 3 juillet dernier, j’étais en séance plénière du Conseil Régional pour adopter deux stratégies ambitieuses visant l’une à lutter contre le réchauffement climatique et l’autre à lutter contre les inégalités sociales et territoriales.

Plan Énergie – Climat

Sobriété, énergies renouvelables et indépendance énergétique

Pour une région zéro carbone et 100% énergies renouvelables, mon collègue Jean-Philippe Dugouin-Clément a présenté la nouvelle stratégie Énergie-Climat de la Région. Particulièrement ambitieuse, nous souhaitons avec cette stratégie rattraper notre retard et baisser la facture énergétique de l’Île-de-France.

Face à l’urgence climatique, je suis pleinement convaincu qu’il nous faut repenser nos villes et nos modes de vie pour allier environnement et développement économique. Nous devons relever collectivement le défi de la croissance verte et  j’y vois une source d’innovations et d’opportunités économiques, vers de nouveaux métiers et de nouveaux emplois.

Pour se donner les moyens de réussir notre transition énergétique, nous investirons  150 M€ d’ici 2021 et près de 500 M€ à l’horizon 2030.

 

Région Solidaire

Après le désengagement du Gouvernement sur le Plan Borloo pour les quartiers populaires, nous avons décidé de nous saisir de ce sujet et adopté notre nouvelle stratégie pour une Région solidaire.

Il s’agit d’une démarche transversale mobilisant toutes les compétences de la Région avec pour objectif prioritaire de réduire les inégalités sociales et territoriales. Avec 12 milliards en 5 ans, nous votons un budget dont l’ampleur des mesures et des moyens mis en place est inédite en Île-de-France.

Ce grand plan se déclinera en 3 axes :

  • 1,1 Md€ pour le pacte rural
  • 3,2 Md€ pour le pacte avec les quartiers populaires
  • 7,7 Mds € pour faire de l’Île-de-France une terre d’innovation sociale et d’engagements solidaires

La vente de notre siège parisien financera le budget supplémentaire nécessaire.

Cependant, pour s’assurer de faire plus là où nos concitoyens ont le moins, notre groupe UDI a fait adopter par la majorité régionale 3 amendements importants :

  • Un fonds pour l’innovation ouvert à tous les porteurs de projets des quartiers
  • Un jaune budgétaire « quartiers populaires » pour mieux évaluer les politiques que nous menons dans les banlieues franciliennes
  • Des assises franciliennes des quartiers populaires

 

Événements, Région Ile-de-France

L’achat innovant : un partenariat gagnant entre l’entreprise et l’acheteur public

« L’innovation, c’est ce qui distingue un leader d’un suiveur » disait Steve Jobs.

Le 26 juin, j’ai eu le plaisir d’ouvrir le 1er Forum de l’achat public innovant de la Région Ile-de-France. Et bien, en toute modestie, la Région veut être aujourd’hui un leader.

  • Leader en « catalysant » l’innovation et ses entreprises, c’est-à-dire concrètement, en mettant en relation les acheteurs et les entreprises du territoire.
  • Leader en fédérant tous les acteurs de l’achat public.

Nous investissons déjà massivement dans l’innovation par des dispositifs d’aides aux entrepreneurs, avec notre gamme «’UP » et par des appels à projets auxquels nous consacrons 50 M€ par an. Et d’autre part, la Région dépense déjà près de 1 milliard € par an en achats.

Notre objectif aujourd’hui, c’est d’améliorer encore une fois nos pratiques.

Je conçois notre politique « achat » comme un outil au service des politiques régionales mais aussi et peut-être davantage comme un facteur d’attractivité et de levier économique.

J’ai souhaité qu’elle se construise autour de trois axes :

  • La Rationalisation : pour que la Région sache s’adapter dans un monde qui évolue vite, grâce notamment aux nouvelles technologies. Il faut que les institutions puissent aller aussi vite que le monde dans lequel nous évoluons.
  • La Mutualisation : pour investir plus et mieux grâce la création d’un service achat dédié
  • L’Évaluation : pour faire des choix pertinents et adapter nos politiques publiques aux besoins des franciliens.

L’argent se faisant rare à tous les niveaux,  il y a des politiques qui fonctionnent et qu’il faut poursuivre, il y a des politiques qu’il faut réorienter et il y a des politiques qui ne fonctionnent pas  et qu’il faut savoir arrêter : C’est le rôle de l’évaluation !

Évaluation qui doit se faire sur des critères financiers mais pas uniquement !

C’est pourquoi notre politique Achat à la Région, c’est bien plus qu’un plan d’économies de 100 M€ en 5 ans, c’est une nouvelle volonté d’investir :

  • En territorialisant nos achats avec près de 90 % de nos achats réalisés en Ile de France
  • En renforçant l’accès des TPE et PME franciliennes aux marchés publics : En 2017, 73 % de nos fournisseurs étaient des petites et moyennes entreprises. C’est une progression de 13 % par rapport à 2016.
  • C’est une volonté de maitriser notre impact environnemental en assurant la transition vers un business durable
  • En poursuivant notre soutien à l’économie sociale et solidaire.

J’ai d’ailleurs récemment signé le Charte des  Relations fournisseurs et Achats Responsables. Avec cette charte, nous nous sommes engagés à bâtir une nouvelle relation avec nos fournisseurs, basée sur la confiance, la mise en perspective des investissements et la recherche d’innovation.

Améliorer nos pratiques, c’est aussi créer un laboratoire d’idées et d’échanges autour de l’innovation. Nous y participons avec les « mardi de la Smart Région » qui ont déjà réuni des acheteurs et des entreprises autour de l’innovation pédagogique, et à la rentrée, nous réfléchirons, autour de la « Civitech », sur l’innovation dans la sécurité et la mobilité.

Cependant, vous le savez comme moi, les solutions d’hier ne sont plus adaptées au monde de demain.

Les possibilités offertes  par le numérique, l’essor de l’intelligence artificielle, la reproduction 3D sont innombrables. Elles  vont transformer durablement notre manière même d’habiter les territoires, de construire et de travailler.

Notre ambition est donc de placer l’innovation au cœur de notre action régionale et devenir la première Smart Région d’Europe.

Nous voulons donc mettre à disposition des habitants et des entreprises d’île de France :

  • Du très haut débit partout d’ici fin 2021, notamment en grande couronne.
  • Des technologies issues de la révolution digitale : intelligence artificielle, big data, internet des objets etc.
  • Une plateforme de données 3D qui permettra le développement de nouveaux services intelligents, géolocalisés, personnalisés pour la mobilité, pour rapprocher la demande et l’offre d’emplois, pour l’environnement, l’accessibilité, la culture.

Prenons l’exemple du e-commerce dans les villages TaoBao qui résonne comme une promesse de développement et d’amélioration de la qualité de vie pour la Chine rurale.

J’étais, il y a peu,  avec le parton de Dassault qui m’expliquait qu’avec l’imprimante 3D, de nouvelles opportunités se présenteraient à nouveau et on verrait une ré-industrialisation progressive de notre territoire.

Ces nouvelles technologies changent nos modes de travail et de vie.

C’est tout l’objectif et le sens de cette journée : Mettre en relation l’ensemble des acteurs, pour créer une dynamique durable autour de l’innovation.

3 thèmes ont été retenus pour cette journée, 3 thématiques liés à des besoins concrets :

  • « Bâtiment & Énergie » pour répondre à la question que nous nous posons tous : « comment maîtriser nos coûts et construire durablement ? » Alors que nous avons lancé un PPI de 5 milliards € pour les lycées, alors que nous allons avoir besoin 20 000 places dans les 10 prochaines années, c’est pour nous un sujet de première importance
  • La table ronde « Technologies de l’Éducation – baptisées Ed’Tech »  veut proposer une réflexion sur l’enseignement du futur. Quelles nouvelles technologies pourrons-nous mettre en œuvre pour préparer les  générations futures aux réalités du monde de demain ?

Les 2/3 des métiers d’aujourd’hui auront disparu dans le monde de demain, nous avons la responsabilité de préparer notre jeunesse à ces changements radicaux parce que demain la capacité à acquérir un savoir vaudra plus que le savoir déjà acquis.

  • « Santé & maintien à domicile », ce troisième et dernier thème  vous invitera à réfléchir à l’augmentation de l’espérance de vie, des déserts médicaux qui touchent aussi particulièrement l’Ile-de-France. Quelles solutions innovantes pourrons-nous offrir pour répondre à ces enjeux  sociétaux ?

Voilà de quelle manière la Région peut confirmer son rôle de leader pour réfléchir ensemble, entrepreneurs  et acheteurs publics, à la manière dont nous voulons dessiner le monde de demain.

Je suis persuadé que l’argent ne suffit pas pour innover. Ce sont les personnes, les idées, et la manière de les articuler qui font la différence.

Je souhaite qu’avec ce 1er Forum des achats innovants, nous puissions avoir une réflexion sur le monde de demain afin d’adapter nos politiques publiques car ce qui est le plus important c’est que l’économie servent au plus grand nombre.  

Nombre de pays ont déjà fait de l’innovation une priorité,  c’est le virage que doit prendre la France et aussi l’Europe.