Archives mensuelles

octobre 2015

Editos

Lettre au candidat socialiste pour les régionales en Ile-de-France

Stéphane SALINI, conseiller politique du Président de l’UDI, Jean-Christophe LAGARDE, est conseiller départemental de Seine-Saint-Denis et Président de la Communauté d’Agglomération de l’Aéroport du Bourget (94 000 habitants).

A quelques mois d’une élection qui décidera de l’avenir de notre région et de nos territoires, auriez-vous l’intention, Monsieur le candidat socialiste, de gérer la région comme vous avez géré la Seine-Saint-Denis ?

En l’espace de quelques années, les séquano-dyonisiens ont pu constater la dégradation rapide et inadmissible de leurs services publics en même temps qu’ils subissaient une augmentation exponentielle de leurs impôts. Pourtant, vous Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, vous aviez affirmé prendre en compte les mutations sociales intervenues dans le Département !

Les habitants paient aujourd’hui le résultat de votre flagrant manque d’anticipation et de vision dans la gestion des affaires du Département.

Manque d’anticipation d’abord, avec un plan collège bâclé, adopté dans l’urgence car il a fallu tout faire, tout de suite pour combler votre retard, alors que la gauche est aux responsabilités depuis plus de 45 ans, dans la rénovation et la construction de nouveaux collèges. Un plan élaboré sans concertation, dans la précipitation et donc avec un coût financier bien plus important : près de 600 millions d’euros, financés, en grande partie, par le recours à l’emprunt, gelant tout autre investissement.

Manque d’anticipation ensuite, dans la gestion des crèches départementales : vous souhaitiez que la Seine-Saint-Denis occupe le premier rang de tous les Départements d’Ile-de-France dans le domaine de la petite enfance. La Seine Saint Denis occupe bien la première place…mais celle du Département le plus jeune de France, et la dernière en termes de places disponibles dans les crèches. Devant la difficulté de trouver une solution pour leurs enfants, de nombreux parents, doivent s’arrêter de travailler. Lire la suite