Presse

Des élections municipales historiques en Seine Saint Denis !

Carte 2014


Dimanche 30 mars 2014 restera comme une date importante dans l’histoire politique de la Seine-Saint-Denis.
En effet, depuis la création de notre département en 1968, les élections se sont succédé avec toujours la même prédominance de la gauche d’abord majoritairement communiste puis supplantée par les socialistes. Tout semblait figé dans le 93 et ce malgré les alternances nationales, les vagues roses ou bleues. Longtemps, la droite et le centre ont considéré ce département comme perdu. Mais nous, on y a toujours cru !

Depuis le dimanche 30 mars, plus rien ne sera comme avant en Seine-Saint-Denis. Ce qui pouvait apparaître comme un rêve il y a encore quelques semaines est devenu une réalité : 6 villes acquises à la gauche ont été conquises par la droite et le centre portant à 21 le nombre des villes de droite sur tout le département. Aujourd’hui, la gauche est minoritaire en Seine-Saint-Denis et elle est profondément divisée entre communistes revanchards et socialistes tombés de leur piédestal.

Cette victoire appartient aux militants de l’UDI. Je tenais à les remercier du travail accompli lors de cette campagne municipale dans chaque ville. Ce travail a porté ses fruits. Tout d’abord, nous avons pu faire ré-élire nos maires-sortants avec des scores qui témoignent de la qualité de leurs projets municipaux au service de leurs concitoyens. Ainsi, ont été réélus au 1er tour : Jean-Christophe LAGARDE à Drancy avec 75,06% des voix, Vincent CAPO-CANELLAS au Bourget avec 58,81%, Hervé CHEVREAU à Epinay-sur-Seine avec 65,03%, Dominique BAILLY à Vaujours avec 63,28%. Au second tour, Laurent RIVOIRE a été réélu maire de Noisy-le-Sec avec 58,46% des voix.

Ensuite, je tenais à féliciter celles et ceux qui ont participé à la conquête de nouvelles villes. Je pense bien évidemment à la victoire emblématique de Stéphane DE PAOLI et de sa liste à Bobigny. La victoire de l’UDI dans la ville-préfecture, communiste depuis 1919, symbolise à merveille la force du travail de terrain qui doit nous permettre de nous implanter dans ces bastions historiques de la gauche.

Dans d’autres villes, nous avons pu participer à de belles victoires avec nos partenaires de l’UMP, au Blanc-Mesnil, à Aulnay-sous-Bois, à Villepinte, à Livry-Gargan, à Saint-Ouen… Bravo à tous nos chefs de file et à nos militants pour ces beaux résultats qui nous permettent d’obtenir un grand nombre de sièges dans les conseils municipaux et les conseils communautaires.

Je n’oublie pas celles et ceux qui, parmi vous, n’ont pas connu le succès escompté. Ils ont mené parfois des combats difficiles mais ils l’ont fait avec le souci de défendre nos valeurs et des projets municipaux de qualité. Je tiens à les saluer très chaleureusement et à les remercier. Vos combats n’ont pas été vain et ils vous conduiront vers de prochaines victoires. N’en doutez pas et continuez de vous engager pour votre ville avec l’UDI.

L’UDI est confortée par ces victoires municipales. Nous devons nous tourner vers les prochaines échéances départementales de mars 2015 avec optimisme et ambition.

Aujourd’hui plus que jamais, en Seine-Saint-Denis l’avenir c’est l’UDI !

 

 

Article précédent Article suivant

Vous pourriez aussi apprécier ces articles