Archives mensuelles

mai 2013

Editos, Presse

Conseil général : la jeunesse sacrifiée !

Quelques jours avant la séance plénière d’hier 30 mai 2013, le Vice-Président du Conseil général Azzedine TAIBI, chargé notamment des sports, annonce aux clubs d’élite du football de Seine-Saint-Denis l’abandon pur et simple de toute politique en faveur du développement de ce sport au niveau national…

Les clubs de Championnat de France Amateur, en CFA (Aubervilliers, Drancy et Villemomble) et CFA2 (Noisy-le-Sec) voient leur subvention amputée de plus de 40 % à la veille de faire valider leur budget 2013-2014 par la DNCG de la Fédération Française de Football. Et pour 2014, le Département ne leur versera plus aucune subvention !

Bien entendu, aucune concertation avec les clubs, aucune concertation avec les instances du football amateur, que ce soit le district de Seine-Saint-Denis ou la ligue d’Ile-de-France, et aucune information préalable de vos élus…

La Seine-Saint-Denis est le premier département d’Ile-de-France en nombre de clubs évoluant au niveau national, et, selon les spécialistes du football francilien, le plus gros pourvoyeur de futurs joueurs professionnels. La majorité PS-PC ferme une porte de plus aux jeunes de ce département !

Et bien entendu, les seuls arguments avancés en public par le représentant de cette majorité dite « de gauche » sont fondés sur l’incompréhension et la méconnaissance du sujet. LA majorité actuelle nous parle de « semi-professionnels », alors que dans une équipe comme la JA Drancy trois joueurs seulement sur un effectif de près de 30 en équipe première sont des « professionnels », dont le contrat prévoit expressément qu’ils ont en charge les écoles de foot des jeunes. Pour un club comme Drancy, désigné « Meilleur club de jeunes » de France en 2013 par la FFF, la subvention départementale c’est 42 % du budget. Autant dire, qu’en effet, c’est l’arrêt de mort des clubs d’élite en Seine-Saint-Denis !

Avec mon collègue Jean-Michel BLUTEAU, Président du groupe UMP, nous avons interpellé l’exécutif en séance plénière, car si les clubs ne nous avaient pas informés cette décision injuste et sans précédent aurait été passée sous silence.

Le monde du football départemental organise la résistance ; nous serons à leurs côtés, et je sais dès à présent que la mobilisation sera d’autant plus forte que la décision est inacceptable !


Foot Parisien 31-05-13

Editos

Pourquoi la Seine-Saint-Denis va basculer ?

Les 22 et 29 mars 2015 auront lieu les premières élections départementales. Nul doute qu’elles devraient rester dans les mémoires à plus d’un titre : abstention record dû au désintérêt profond des français pour ces élections et au rejet de la classe politique en général, montée inéluctable de l’extrême droite susceptible de remporter quelques cantons voire des Départements, défaite annoncée de la gauche dont l’ampleur risque fort de dépasser l’enjeu local de cette élection.

La gauche s’apprête à perdre des places fortes qu’elle tenait pour acquises depuis des décennies. La Seine-Saint-Denis, à gauche depuis près d’un demi-siècle (PC de 1967 à 2008 puis PS depuis 2008) et dont on croyait qu’elle le resterait presque pour toujours, semble désormais prête à basculer. En réalité, ce basculement a déjà commencé depuis des années. Lors des dernières élections municipales de 2014, le centre et la droite ont fait leur entrée dans de nombreuses municipalités du Département : Bobigny, Aulnay-Sous-Bois, Le Blanc-Mesnil, Saint-Ouen… ce sont en tout 21 maires du centre et de la droite qui ont été élus sur les 40 villes de la Seine-Saint-Denis. Lire la suite