Archives mensuelles

novembre 2008

Presse

Non au simple transfert des crèches

Je souhaite voir la petite enfance devenir la priorité de l’exécutif départemental ! Malheureusement, il n’en est rien !

Notre municipalité continue de proposer au département un terrain gratuit, au centre ville, pour qu’il y construise une nouvelle crèche afin qu’il assume ses responsabilités. Nous n’avons, hélas, toujours pas de réponse…

Malgré les 23 % de hausse d’impôts qu’il nous inflige depuis 2004, les ambitions de la majorité socialiste de la Seine-Saint-Denis pour les crèches et l’accueil des jeunes enfants sont trop limitées au vu des besoins des familles ! Même si leurs impôts augmentent, les services publics baissent en qualité.

Pire encore, au lieu de donner des moyens pour la création nette de places supplémentaires, le département préfère subventionner le transfert de crèches !

Pour ma part, je propose des choix politiques qui donnent la priorité à la création de places là où le département a comme objectif le désengagement pur et simple.

De mon coté, mesurant les besoins importants des parents pour bénéficier d’un accueil de leurs enfants, en tant que Conseiller Général, j’ai obtenu la réhabilitation de la crèche Ducerf où des travaux très lourds ont été opérés. Ceux-ci avaient pour but principal le meilleur bien être possible pour les enfants ainsi qu’un service public de qualité offert aux familles. De fait, la capacité de la crèche a augmenté de 10 % au bénéfice de familles drancéennes ce qui permet de réduire le manque de places.

Enfin, parmi mes projets sur la petite enfance, actuellement à l’étude, je travaille en concertation avec le Député Maire à la réalisation d’une nouvelle crèche à Drancy.

Presse

Emprunts toxiques : qui dit la vérité ?

Stéphane SALINI réclame un débat contradictoire sur les finances départementales et se demande si la majorité aura le courage de l’offrir à la population et à ses élus ? « Nous ne savons plus qui écouter et – surtout ! – qui croire ??? » ajoute-t-il.

Le Conseil Général est pourtant menacé de banqueroute à cause d’ « emprunts toxiques » et se retrouve confronté, selon son président, à un risque « équivalent à celui des sub-primes » ! Rien que çà !!!

L’annuité de remboursement risque ainsi de doubler en passant « brutalement de 40 millions à 80 millions d’euros » ! Encore inutile de se demander « qui va payer ? ».

Monsieur SALINI remarque au passage « qu’il n’y a sans doute pas que les emprunts qui soient « toxiques » mais également les politiques conduites ! »

Selon Claude Bartolone, ce sont des « élus qui ont légué à leurs successeurs » ces emprunts « toxiques », et du coté d’ Hervé Bramy, qu’ils ont tous été votés par l’ensemble des élus… qui sont pourtant – majoritairement – les mêmes qu’aujourd’hui…

Où se situe la vérité ? clame à nouveau Stéphane SALINI

Enfin, le Conseiller Général d’opposition préconise également que les socialo-communistes« lavent leur linge sale en famille ! »

C’est pourquoi il veut un grand débat pour analyser les finances départementales dans le détail et étudier – ensemble – les mesures légitimes à prendre d’urgence.

Et il appelle de tous ses vœux à la tenue d’une séance extraordinaire du Conseil Général qui se consacrera aux solutions concrètes qui – espère l’élu – permettront un début de sortie de crise…