Presse

LE RMI

Le Conseil Général de Seine-Saint-Denis a émis un titre de recettes à l’encontre de l’Etat afin – dit-il – que ce dernier « s’acquitte de sa dette ». Le Conseil Général ne cesse de répéter inlassablement les mêmes phrases et de formuler les mêmes reproches. Or, rappelons que les transferts de compétences ont bien été compensés à plus de 80% comme s’y était engagé le Gouvernement Raffarin.

Le Conseil Général critique sans cesse mais est bien incapable d’entamer une vraie politique active d’insertion. Les Socialo-communistes négligent le volet insertion du dispositif RMI et privilégient la seule assistance financière au mépris des conditions d’attribution de cette allocation fixées par la loi. Le pourcentage de personnes titulaires du RMI par rapport à la population atteint des proportions anomales alors que de nombreuses offres d’emplois ne sont pas pourvues…

Le Conseil Général trouve toujours un problème auquel il n’apporte aucune solution pour la population mais qui l’amène chaque année à dire qu’il faut augmenter les impôts pour le résoudre… alors doit-on considérer une nouvelle fois ces arguments comme ceux qui « devraient justifier » aux yeux des socialo- communistes une nouvelle hausse des impôts locaux, comme cela se fait depuis 2001 ?

Scandaleux !

Article précédent Article suivant

Vous pourriez aussi apprécier ces articles